Pauvreté silencieuse: le CPAS et Egregoros se serrent les coudes

Depuis le début de la crise COVID-19, la pauvreté explose, et la commune d’Evere n’échappe pas à la règle. Toutefois, certaines personnes en situation précaire hésitent encore à faire appel au CPAS. Pour faire émerger cette pauvreté silencieuse, le CPAS d’Evere veut se rapprocher de la population. Comment? Avec l’aide des médiateurs et médiatrices de l’asbl Egregoros: fort·e·s d’une relation de confiance entretenue depuis près de 20 ans avec la population everoise, ce sont les partenaires privilégiés du CPAS pour renforcer l’accès aux droits sociaux dans la commune.

Présence, dialogue et diversité

Souvent appelée pour des conflits familiaux, de voisinage ou de quartier, l’équipe d’Egregoros intervient en rue et au sein des foyers. L’objectif? Trouver, avec l’accord et la participation des personnes concernées, des solutions à ces conflits de “vivre ensemble”. Pour que la médiation soit possible, une relation de confiance entre l’équipe d’Egregoros et la population est indispensable. Cela passe entre autres par une présence et un dialogue continus. Chaque jour, en plus de réagir aux appels des habitant·e·s, médiateurs et médiatrices sillonnent la commune à leur rencontre.

Grâce à sa grande diversité, l’équipe d’Egregoros peut dialoguer avec tous types de publics, sans freins linguistiques ou culturels. Sur les marchés ou les terrains de sport, dans les parcs et autres lieux plus ou moins fréquentés, les médiateurs et médiatrices d’Egregoros ont des échanges, parfois anodins, qui resserrent les mailles de cette confiance au quotidien, en dehors de toute situation de conflit.

Sur les 3741 appels reçus par Egregoros en 2019, deux tiers concernaient des conflits et un tiers étaient des demandes d’accompagnement, d’écoute ou d’aide administrative. C’est dans ce second cas de figure qu’un partenariat entre Egregoros et le CPAS prend tout son sens.

Sébastien Lepoivre, Président du CPAS d’Evere, explique:

Le lien de confiance et de proximité avec la population, la présence quotidienne au cœur des quartiers, la diversité, l’expérience et l’expertise du personnel d’Egregoros en font un témoin privilégié de la pauvreté silencieuse à Evere et un partenaire unique du CPAS pour sensibiliser les habitant·e·s à leurs droits sociaux. Nous sommes désormais connectés à un monde de besoins, voire de détresses inexprimées qui nous était plus difficile d’accès jusqu’ici.

Il poursuit, positif:

Egregoros peut parler aux habitant·e·s des aides disponibles, qu’elles soient connues – comme le revenu d’intégration sociale – ou moins connues – comme les aides alimentaires, scolaires, médicales… L’asbl peut aussi les accompagner dans leurs démarches administratives en les aidant à surmonter d’éventuelles difficultés linguistiques, culturelles, numériques… C’est un grand pas en avant dans notre souci de venir en aide à chaque citoyen·ne de la commune qui en a besoin.”

Un autre atout de l’asbl: sa grande disponibilité

L’équipe d’Egregoros est sur le pont tous les jours de 9 heures à 1 heure du matin, y compris le weekend et les jours fériés. Là où le CPAS ne peut répondre présent que durant les heures de bureau, l’asbl Egregoros s’adapte mieux au rythme de vie des habitant·e·s et aux situations urgentes.

Ce contact régulier avec la population est aussi très important pour limiter l’isolement des personnes qui ne cesse de s’accentuer depuis le début de la crise COVID-19 et a un impact très lourd sur leur santé et leur bien-être.

Selon Ridouane Chahid, Bourgmestre d’Evere f.f. et Président d’Egregoros:

La collaboration avec le CPAS n’est pas neuve, mais le fait de la renforcer et de la systématiser est une évolution très importante pour réduire la sous-protection sociale. En s’associant au travail de rue, le CPAS aura désormais une vision plus concrète des réalités quotidiennes de la population everoise. Les assistant·e·s sociales·aux du CPAS pourront aussi faire appel à Egregoros quand les besoins dépasseront la mission du CPAS, qu’il s’agisse d’un accompagnement psychosocial, d’un suivi de grande précarité ou d’aides pour celles et ceux qui n’entrent pas dans les conditions pour bénéficier de l’aide du CPAS.

Ce partenariat entre le CPAS et Egregoros s’inscrit dans une démarche plus globale de renforcement du réseau de lutte contre la sous-protection sociale et le non-recours aux droit à Evere, particulièrement durant cette période sensible de la crise COVID-19, avec le soutien de la Commission communautaire commune (Cocom).

📞 Le numéro vert d’Egregoros: 0800 11 403

Toute l’actualité