Le Président du CPAS d’Evere fait le bilan après 2 ans de mandat

En 2020, Sébastien Lepoivre, Président du CPAS d’Evere, a dû comme tant d’autres, revoir ses priorités et concentrer ses efforts sur la gestion de l’urgence COVID-19. Le CPAS peut toutefois se réjouir de réalisations, principalement dans les domaines des aides aux familles, du logement et de l’accueil des seniors. Retour sur une seconde année de mandat mouvementée.

La crise sanitaire, économique et sociale a durement touché la Résidence Roger Decamps, maison de repos du CPAS d’Evere, confrontée aux décès et à de grands défis dès les premiers jours de la première vague.

Sébastien Lepoivre explique:

Il a, de plus, fallu jongler avec l’inflation de circulaires officielles, l’absentéisme de certains collaborateurs en quarantaine ou écartés, l’approvisionnement en matériel sanitaire, aux fluctuations éhontées des prix, et, surtout, répondre aux demandes  d’aides sociales de plus en plus nombreuses dans un contexte de confinement.

Le Président peut toutefois se réjouir de plusieurs avancées et réalisations.

Aides sociales complémentaires face à la crise COVID -19

Dans une optique d’égalité des chances, le CPAS a revu certaines aides sociales, en premier lieu pour les familles et les ménages dont les enfants sont scolarisés, entre autres à travers la distribution de masques et d’ordinateurs portables.

Logement

En outre, grâce à une convention avec la société de logements sociaux Everecity, le CPAS d’Evere peut aider plus de personnes, de manière plus rapide et efficace.

Par ailleurs, dans le cadre de la crise COVID-19, des aides loyers ont été octroyées. Le CPAS disposera dans les semaines qui viennent d’un logement de transit supplémentaire.

Maison de repos

Bien entendu, une attention particulière a été accordée à la modernisation de la maison de repos qui dispose désormais d’un véhicule adapté pour les personnes à mobilité réduite, de nouveaux lits médicalisés et de matériel de soin à la pointe. Certains aménagements ont fait beaucoup de bien pendant la crise, notamment l’installation de l’air conditionné et la rénovation du salon de détente.

Les résident·e·s ont beaucoup souffert de l’isolement lors du premier confinement. Nous avons donc très rapidement engagé du personnel de nursing, d’ergothérapie, de kinésithérapie, d’animation et un psychologue supplémentaire afin d’optimiser les soins, de diversifier les activités de loisir au sein de la maison de repos et d’éviter ainsi un syndrome de glissement.

Statistiques sociales en forte augmentation

La précarité est un problème de plus en plus pesant en région bruxelloise et la commune d’Evere ne fait pas exception avec plus de 2.000 bénéficiaires du Revenu d’intégration sociale (RIS) en 2020. L’aide sociale générale connaît depuis de nombreuses années une progression constante et nette. Cette tendance s’accentuera encore davantage avec la crise COVID-19.

Perspectives

En 2021, le CPAS d’Evere continuera en priorité à gérer au mieux la crise notamment grâce aux subsides fédéraux et régionaux visant spécifiquement à lutter contre les effets de la pandémie, à commencer par la sous-protection sociale et le non accès aux droits.

En parallèle, le Président du CPAS entend élaborer, avec les autorités compétentes, un budget triennal (2022-2024) réaliste et la recherche de nouvelles sources de financement permettant de faire face aux défis budgétaires importants et conjoncturels.

Et Sébastien Lepoivre de conclure:

Si je ressors de cette seconde année de mandat la tête haute, c’est principalement grâce aux équipes du CPAS d’Evere qui ont été – et sont encore – fortement marquées par la crise.

« Les collaborateurs et collaboratrices ont fait preuve de courage, de loyauté et de ténacité face à l’urgence, à l’augmentation des demandes d’aides sociales, aux restrictions, à la maladie pour certains. Nous vivons une crise sociale sans précédent qui s’annonce longue et éprouvante. Les équipes du CPAS d’Evere devront être soutenues comme il se doit afin de répondre de manière adéquate aux besoins de nos populations fragilisées. »

Toute l’actualité